OERA

Le domaine de l’électronique organique est né en 1977 suite à la découverte d’Alan Heeger, Alan MacDiarmid et Hideki Shirakawa qui ont relevé qu’un polymère pouvait avoir des propriétés de conduction identiques à celles d’un métal. Presque 40 ans plus tard, ces nouveaux matériaux π-conjugues ont été amenés à une maturité qui leur permet aujourd’hui de concurrencer les semi-conducteurs et les métaux traditionnels en terme de propriétés optoélectroniques. Les recherches multidisciplinaires dans ce domaine de l’électronique organique ont notamment permis de fabriquer des dispositifs optoélectroniques, comme les OLEDs, qui sont maintenant commercialisés. Dans le cas des cellules solaires organiques, des rendements élevés, autour de 13%, ont été démontrés récemment permettant le démarrage de production de panneaux solaires commerciaux depuis peu par des sociétés comme ARMOR (France) ou HELIATEK (Allemagne).

Contrairement aux matériaux inorganiques traditionnels, les matériaux organiques présentent de nouvelles propriétés uniques de par la structure chimique des (macro)molécules utilisées. Ces  propriétés conduisent à de nouveaux domaines d’applications jusqu’à présent inaccessibles. Par exemple, chaque semi-conducteur organique peut être conçu avec des propriétés (électro)chimiques (solubilité, mouillabilité, etc…) mécaniques, morphologiques, optoélectroniques uniques. Cela ouvre de nouveaux champs d’applications vers la biologie, la médecine et entraine la pluridisciplinarité du domaine de l’électronique organique. Pour que le domaine de l’électronique organique de cette nouvelle « Era » (OERA) puisse émerger, la combinaison du savoir-faire des chercheurs en biologie, chimie, physique du solide et des surfaces, engineering, modélisation, intégration et développement des dispositifs sont indispensables.

Formation

Ecoles thématiques, ateliers thématiques, aide à l’organisation de congrès ou symposium, vulgarisation ...

Thématiques scientifiques

Le GDR OERA rassemblera 5 thématiques scientifiques dans lesquelles les propriétés optoélectroniques, ioniques, ou électro-mécaniques des matériaux organiques en couche mince sont explorées : • Etude et modélisation des propriétés fondamentales des matériaux organiques semi-conducteurs et conducteurs • Photovoltaïque et photo-détecteur organique • Eclairage et LASER organique • Bioélectronique & Biocapteur & BIO-MEMs • Electroniques extensibles & textiles intelligents Une sixième thématique s’appuyant sur des considérations socio-économiques sera mise en place et visera une animation atour de la commercialisation des matériaux et dispositifs OERAs.